Bon appétit bien sur

Pour notre 1er Noël dans notre nouveau pays, j’ai décidé de faire un mix de bouffe franco-québécois, histoire de rendre hommage à nos deux contrées gastronomiques.

On était parti sur une classique dinde pour 2 (une petite quoi) sauf qu’ici, une petite dinde c’est 5kg. Et qu’on a vu qu’il existait même des dindes de 17kg. Coucou les hormones ! On a donc dérogé un peu à la tradition, sans oublier que le tout reste léger et digeste, évidemment.

Entrée (France) :

Foie gras entier. Pauv’ ‘tite bête gavée certes mais bordel, qu’est ce que c’est bon. Avec le pain qui va bien. Enfin normalement. A 5,25$ le pain aux noix pas bon, là par contre, on cherche encore une vraie boulangerie.

Plat (Québec) :

Ballotines de pintade fourrées aux canneberges et liqueur d’érable.

A faire cuire 35min au four à 350°F (180°C environ)

Accompagnement (Québec) :

Sauce aux canneberges
Les canneberges (les cranberries), on en trouve partout ici. Et cette sauce c’est UNE TUERIE.

– 1 sachet de canneberges fraiches (400g environ)
– 10cl d’eau
– 10cl de jus d’orange
– Un demi verre de sirop d’érable
– 200g de sucre en poudre

Tout mettre dans une casserole et faire bouillir environ 10min, jusqu’à ce que les canneberges explosent en faisant ploplop. Mettre dans un bol et laisser refroidir au frigo, ça épaissit à ce moment là.

Purée de Butternuts (je crois que ça s’appelle Doubeurre en français) et patates douces

– 1 butternut
– 3 patates douces

Les éplucher et couper le tout en petit morceaux. Les cuire à l’eau pendant 10/15min. Les écraser. Ajouter du beurre et un peu de lait.

Marrons :
Ça a pas trop de nationalité les marrons mais on va dire que ceux là sont canadiens. A cuire dans l’eau bouillante une dizaine de minutes.

Fromage (France évidemment !)
Camembert parce que la base.

Dessert ( Québec) :


Brownies du père Noël

– 200g de chocolat noir en morceaux
– 150g de beurre
– 3 œufs
– 100g de farine
– 200g de sucre
– 1 cuillère café d’extrait de vanille

Faire fondre doucement le chocolat et le beurre. Une fois que c’est fait, ajouter le sucre, les œufs, la farine et la farine. Bien mélanger. Mettre au four dans un plat rectangulaire beurré à peu près 30min à 325°F (environ 160°C).

Pour le glaçage, un peu de chocolat noir avec un fond d’eau et un peu de sucre. Attention à ce que ça ne soit pas trop liquide.

Laver et couper un peu la base des fraises. Les disposer sur le glaçage de chaque carré de brownie. Faire la base et le « pompom » du bonnet du père Noël avec du glaçage au sucre, de la crème chantilly, de la mascarpone, de la crème fouettée… Enfin n’importe quoi de blanc qui se mange en gros.

Vin (France) :
Sauterne (j’ai une préférence pour le Loupiac mais bon, vu la rareté du vin ici, on va pas faire la difficile.)
Saint-Emilion

En tout cas, c’était bien bon même si on a un peu calé sur le dessert. Faut dire, les proportions, c’est pas mon truc, j’ai fait à manger pour 10 personnes. Gérard Depardieu sort de ce corps.

Puis après je vous conseille un petit Qui veut la peau de Roger Rabbit en film de digestion et bien entendu, la traditionnelle ouverture de cadeaux.

D’ailleurs, faut que je vous laisse, j’ai des legos à construire. Allez, joyeux Noël les amis, des bisous.

Laisser un commentaire