Believe the hype

mural

Toi lecteur français je sais d’avance que tu ne vas pas beaucoup aimer cet article. Parce que je vais commencer par te dire que j’ai chaud. Ce qui changera, note. Mais toi dans ton froid polaire tu risques de m’en vouloir un peu si je te parle du climat subtropical Montréalais qui consiste en 25° dehors, ressenti 35° à cause de l’humidité (le fameux indice humidex si sexe), des orages tonitruants et du vent brûlant qui me berce.

Je suis donc l’incarnation de la mollesse en ce moment. Mais je ne me plains pas. J’EXPLIQUE.

Pendant ce temps mes photos de New York traînent encore sur ma carte mémoire, ma déclaration d’impôts attend impatiemment d’être remplie (oui maman, je n’oublie pas), je ne décroche plus de Twin Peaks, j’ai beaucoup trop de mails à écrire et ma principale activité consiste à rester allongée.

D’autre part, tu vas aussi m’en vouloir un peu car je vais faire un article à moitié blogueuse mode. Non, pas sponsorisé pour recevoir des robes moches il y a les limites. Mais c’est parce que je me suis fait contaminée par les hipsters. Oui les mêmes que je décriais encore il y a quelques mois. Je suis donc devenue végétarienne (enfin psychologiquement surtout, parce qu’ il est hors de question que je ne mange pas de viande au barbecue), je mets des fleurs roses dans mes cheveux et je vais aux foires de créateurs après être allée bruncher.

Je sais. Puis en plus je commence à choper l’accent. Et je n’ai mis que des photos effets polaroïd dans cet article. Irrécupérable elle te dit. Mais vu qu’elle est quand même pas si feignasse (ndlr : en effet j’ai envie de parler de moi à la 3ème personne, juste comme ça) elle a décidé de partager quelques bonnes adresses.

biarritz

Le restaurant Biarritz nous a été conseillé par une copine d’ici et c’est vrai que c’est vraiment bon pour bruncher. Pas donné, un peu bruyant mais original, changeant du bacon, œufs, pain habituels. Je me suis goinfrée de pancakes au sirop d’érable, avec des poires et de la ricotta fondue par dessus. Max a lui tenté un truc à base d’aubergines et de couscous qui avait l’air tout aussi divin. (Cf. Par là).

puces pop

Ensuite on est allé faire un tour aux Puces Pop. C’était ce week-end sous l’église Saint-Michael, rue St Viateur. On y trouve un gros bordel d’artistes, designers, couturiers canadiens venant présenter (et vendre) leur créations. Hormis le fait qu’on aurait bien tout acheté ou presque, l’initiative est très cool. Bon il y a des trucs moches comme partout (qui achète encore des lampes en écorce de bouleau ?!) et d’autres hors de prix mais l’impression générale était très bonne.

pucespop2

La plupart des créateurs présents ont soit des revendeurs sur Montréal, soit une boutique en ligne. Assez pratique quand l’envie se fait de se faire d’offrir un cadeau.

cartes

J’ai bien aimé les bagues toutes fines d’Iveth Morales et les sacs de Bookhou. Mais je suis surtout tombée complétement amoureuse des bijoux en bronze ou argent de Maarmod8. Je planifie de devenir très riche dans les semaines qui arrivent.

Sinon je veux bien aussi TOUTES les peluches de Curious Little Bird (« Because everyone need a monster! ») et la vaisselle super cute de la céramiste Elisabeth Gauthier (son tumblr : Restez pour souper).

baron

Dans nos achats j’ai tenté le magazine Baron, d’un éditeur indé, qui a aussi une boîte de marketing Extra Caramel. On y parle culture, politique, design, voyage selon la couverture. Et le monsieur m’a expliqué que l’idée était de discuter culture et entrepreneuriat. Je vais me pencher là-dessus donc.

poster

Toujours en mode achat, un joli poster à 8$ pour soutenir la Mount Royal Game Society aka La Société Ludique du Mont-Royal. Un collectif qui appuie la création de jeux vidéos indé’ à Montréal et qui avait une borne d’arcade en bois installée sur place, sur laquelle on pouvait jouer à un petit jeu avec des cochons dedans (Max ne s’en est pas remis je pense. Passion cochons).

sac

Puis juste à côté des Puces Pop, dans un truc qui fait à la fois resto bizarre et boutique vintage (oui moi aussi je comprends pas bien le concept) j’ai déniché ce sac en cuir qui est une tuerie absolue. Il était donc indispensable qu’il ait une photo de lui sur Froid sec.

C’est tout pour ce dimanche. Des bisous.

Ha si j’oubliais. Il est beau hein ? 🙂

max

2 thoughts on “Believe the hype

Laisser un commentaire